· 

Combien de temps faut-il travailler la prononciation en cours de français ?

Suite au webinaire « Prononcer clairement le français par la chanson », vous êtes nombreux à m’avoir posé cette question. 

 

Rappelons, pour ceux qui n’étaient pas présents le 15 mai, qu’il s’agissait d’une formation issue de la méthode d’enseignement du français par le biais de la chanson portant plus spécifiquement sur des exercices de prononciation. Une méthode très efficace, qui s’applique aussi bien pour les débutants en langue (A0) que pour les plus confirmés (B2).

La régularité du travail de la prononciation

À la question « combien de temps » donc, je répondrais presque « peu importe », du moment que les exercices sont effectués de manière régulière. Davantage que le temps passé, la régularité est la clef de la réussite.

Vous avez entre 1 heure et 3 heures de cours par semaine ? L’idéal est de travailler la prononciation 10 minutes à chaque cours.

Vous ne trouvez pas 10 minutes à chaque cours ? Ce n’est pas grave : faites les exercices une fois par semaine. Mais régulièrement, une fois chaque semaine, dans un temps expressément prévu pour cela.

 

Avec la régularité vient son pendant naturel, la répétition : faire et refaire les exercices, pendant plusieurs semaines, plusieurs mois si nécessaire, et vous verrez les résultats.

Le premier travail de la prononciation en cours de français

Aborder ces exercices de prononciation en classe n’est ni commun, ni facile au début.

Cette méthode « déconstruit » la classe traditionnelle, provoque beaucoup de questions de la part des élèves, quelques gênes et bien souvent quelques fou-rires et autres gloussements inhérents à cet âge : pas de panique, c’est tout à fait normal.

 

Vous ne ferez probablement au début qu’un seul exercice : le plus efficace sera de prendre le temps et d’aborder sérieusement la séance. N’hésitez pas à consacrer 20 bonnes minutes aux explications, aux consignes, ramenez le calme et la concentration, assurez-vous que tout le monde a bien compris l’exercice et tâchez – et c’est peut-être le plus difficile – que chacun se sente en confiance.

 

Prendre le temps cette première fois vous permettra, lors des cours suivants, de ramener ce temps d’exercices aux 10 minutes prévues.  

Développer les exercices

Vos élèves ont bien intégré ce nouveau genre d’exercices ? Vous avez pu organiser vos cours au rythme qui vous convenait ? C’est le moment d’avancer !

 

Car il ne s’agit pas de laisser les élèves « s’endormir » sur ces premiers acquis : l’idée est bel et bien de rendre chaque fois les exercices un peu plus difficiles. Lorsque je dis « chaque fois », je veux bien sûr dire « chaque fois que les élèves maîtrisent l’exercice précédent ». N’hésitez pas non plus, si un exercice n’est pas totalement acquis, à le faire répéter en changeant de petites choses, en variant afin que les élèves (et vous-même !) ne vous ennuyiez pas. Inutile cependant d’attendre la perfection pour passer à une étape suivante : des semaines, voire des mois seront nécessaires à une très bonne prononciation, c’est normal. Et cela rend d’autant plus nécessaire les nouveautés : il faut capter à chaque séance l’attention des jeunes, les intéresser et bien sûr leur montrer à quel point ils font des progrès !  

La prononciation au début, au milieu ou à la fin du cours ?

C’est à vous de choisir. Voilà ce que je peux vous conseiller :

-   Si vous utilisez ces exercices de prononciation au sein d’un cours de français « classique », je pense qu’il est préférable de commencer votre cours directement par la séance de prononciation. Vous pourrez ainsi aménager votre la salle de classe comme que je vous l’ai appris, effectuer les exercices de respiration puis un exercice de prononciation avant de commencer votre cours de français habituel.

 

-   Si vous intégrez à votre cours d’autres exercices de la méthode d’enseignement du français par la chanson (mémorisation d’un texte, écriture d’une chanson, échauffement du corps, improvisation), vous serez plus libres quant au moment de réaliser la séance de prononciation. Néanmoins, les exercices de prononciation permettant de mieux s’exprimer, de prendre plus aisément la parole, avec plus de confiance, il peut être intéressant de les réaliser avant tout travail oral.

Faire un cours de prononciation uniquement ?

Vous me demandez également s’il est pertinent de consacrer un cours entier à la prononciation.

C’est possible mais à mon sens pas assez efficace, les exercices proposés par la méthode étant pensés par rapport à leur répétition et à la régularité de la pratique.

 

De plus, ces exercices de prononciation sont difficiles pour les élèves, leur demande beaucoup d’énergie et même de courage. En faire durant un cours entier risque d’être contre-productif car fatigant et pour certains décourageant. Il est vraiment préférable de les égrainer sur la durée, afin de les rendre efficaces, ludiques et même plutôt amusants.

Aborder la prononciation en classe de FLE est nécessaire. L’intégrer aux cours avec la méthode d’apprentissage-enseignement du français par la chanson, rend l’exercice certes exigeant mais agréable et au final valorisant car portant ses fruits, tout en créant une belle dynamique de groupe.

 

Bon courage à tous,

Merci encore pour votre participation au webinaire,

Et au plaisir de vous voir sur les prochains !


Iris Munos, formatrice

"Je vous offre des conseils, tutoriels et exercices sur la méthode Nuits du monde d’apprentissage-enseignement du français par la chanson francophone. Inscrivez-vous à la newsletter et recevez toute l’actualité : exercices et formations "


D’autres questions ?

Posez-les ici, nous y répondrons !

Écrire commentaire

Commentaires: 0